CONCERTS

Concert Impression de Pelléas à Flagey

Samedi 10 mars à 19h00

Marius Constant, après Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et Maurice Maeterlinck
Visitez l'emblématique bâtiment Flagey avant d'assister à un concert. Pelléas et Mélisande est sans conteste le concert réunissant les plus grandes stars belges. Pierre-Yves Pruvot s'entoure des meilleurs chanteurs et musiciens de notre pays pour interpréter cet opéra fascinant et poétique de Claude Debussy. Avec cette œuvre, Debussy a créé un nouveau type de drame musical. Le texte du lauréat belge du prix Nobel Maurice Maeterlinck y est repris mot pour mot. Cette pièce de théâtre est une merveille de symbolisme qui sonde la psychologie, la nature profonde et les états d'âme de l'homme. Une grande partie de l'intérêt de l'œuvre—mise en musique pas moins de cinq fois—réside dans le halo de mystère entourant les personnages et les intrigues qui les lient. Si la version de Debussy est la plus populaire, c'est précisément parce que ce dernier est parvenu à rendre à la perfection l'atmosphère oppressante et mystérieuse du récit dans un jeu de sonorités et de couleurs magistral.

Saisissez votre texte ici...

La visite du bâtiment INR Flagey qui précède est gratuite mais nécessite de s'inscrire (nombre de places limité)

Prix : 31€/26/21 (hors pass)
INR Flagey - Place Sainte-Croix - 1050 Bruxelles 


​Concert Classical Music Awards à Flagey 

Mercredi 14 mars à 19h00

Oxalys/The Klara

​Visitez l'emblématique bâtiment Flagey avant d'assister à un concert. Les prestigieux Klara récompensant les meilleurs artistes du classique de Belgique et d'ailleurs sont décernés pour la première fois au Klarafestival, en présence de nombreuses stars de la musique classique. Au programme musical de cette soirée glamour, l'incomparable ensemble Oxalys, qui fête également son 25e anniversaire. L'ensemble de musique de chambre, l'un des meilleurs de Belgique, vous fera découvrir certaines de ses œuvres raffinées, vivantes et imaginatives : à l'image de son identité et sa réputation. Et pour ajouter encore plus d'éclat à cette fête, la mezzo-soprano néerlandaise Christianne Stotijn et l'acteur Stefaan Degand, deux fidèles compagnons de route d'Oxalys, seront également présents.

​La visite du bâtiment INR Flagey qui précède est gratuite mais nécessite de s'inscrire (nombre de places limité)

Prix : gratuit
INR Flagey - Place Sainte-Croix - 1050 Bruxelles 


Visite et concert à la Maison Hemelsoet 

Samedi 24 mars à 18h30

Visitez la maison personnelle de l'architecte François Hemelsoet avant d'assister à un concert. Construite en 1902, sa maison d'un style éclectique comprend des éléments décoratifs résolument Art nouveau.
La visite guidée de la maison sera suivie d'un concert : Laurent Stelleman gratte la guitare avec brio sur la voix de Marie-Laure Béraud tantôt grave tantôt plus gaie en français en anglais en allemand et même en grec, slow décalé, tango bizarre, rock , cabaret, pop, tout y passe et les textes pour la plupart prônent l'autodérision, la distance, l'humour mais certains plus engagés plus lucides, plus cruels même parfois préservent l'équilibre .

Prix : 10  (hors pass)
Durée :  30 minutes la visite suivie de 40 minutes de concert
Avenue Princesse Élisabeth 22 - 1030 Bruxelles


Noh-Bach à la Bibliothèque Solvay

Samedi 24 mars à 20h00

Avec Masato Matsuura, danse de Nô et de sabre & Frédérick Haas, clavecin

A l'occasion de cette deuxième collaboration, le Festival ARTONOV propose pour la série Printemps ARTONOV au Festival BANAD une performance qui fais écho au lien entre le Japonisme et l'Art nouveau.
Dans le dernier quart du XIXe siècle, l'ukiyo-e devient une nouvelle source d'inspiration pour les peintres impressionnistes européens puis pour les artistes Art nouveau. C'est dans une série d'articles publiés en 1872 pour la revue Renaissance littéraire et artistique, que le collectionneur Philippe Burty donne un nom à cette révolution : le japonisme.

Ce concert-performance propose la rencontre du Clavier bien tempéré de J. S. Bach et du théâtre Nô. Construit à la façon d'une journée de Nô concentrée en apparitions essentielles, il offre aux spectateurs une occasion rare d'en découvrir la grande variété et d'en pénétrer l'intimité. Quatre masques, deux d'hommes et deux de femmes, tous portés par le même acteur sont changés à vue. Des moments de chorégraphie sans masque, avec ou sans éventail, ou avec des sabres permettent de comprendre la grande unité des figures de Nô et d'en admirer la puissance et l'élégance. L'absence ou la presque absence de costumes réduits à l'essentiel permet de percevoir les subtilités d'un travail corporel complexe et habituellement caché.
Le programme offre aussi aux amateurs de musique le plaisir de réentendre des préludes et fugues du second Clavier bien tempéré de J. S. Bach, revisités par cette rencontre, qui met en lumière des puissances théâtrales et émotionnelles insoupçonnées.

Masato Matsuura est un artiste d'une grande originalité, dont la démarche de chercheur et de praticien inlassable est profondément ancrée aux sources de la tradition japonaise.
Depuis de nombreuses années, il se consacre à l'exploration des origines aussi bien esthétiques et philosophiques que pratiques et opératoires du théâtre Nô, cherchant à retrouver la netteté et l'intensité des formes premières, et accomplissant en cela une démarche proche de celle des musiciens occidentaux qui jouent la musique ancienne. Les origines du Nô plongent leurs racines dans les arts martiaux traditionnels, et notamment dans l'art du sabre, dont Masato Matsuura aime à mettre en évidence les similitudes avec la danse de Nô par une pratique conjointe, où Nô et sabre se répondent et s'inspirent mutuellement. Disciple direct de Tetsunoyo Kanze VIII, trésor national japonais dont il a été uchi deshi, Masato Matsuura a amplifié sa formation par l'exploration d'arts martiaux anciens : Daitoryu, Aikijyujistu, Kenjitsu, Nitenjitsu, etc, ainsi que par des études de théâtre contemporain et de théâtre classique japonais.
Installé à Paris depuis 2006, il a fondé sa propre école d'arts martiaux et de théâtre Nô, le Dojo des deux spirales, établi à Paris et Bruxelles, où il enseigne régulièrement. Il est invité à donner des stages de formation dans de nombreux pays (France, Belgique, Portugal, Québec, Italie, Bosnie, Roumanie, Pologne…).

Passionné dès l'enfance par le clavecin, Frédérick Haas en commence la pratique à l'âge de douze ans, après des débuts classiques de clavier. Il étudie auprès de plusieurs professeurs,
et reçoit des diplômes de soliste au Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam et au Conservatoire Royal de Bruxelles, ainsi qu'une licence de musicologie à la Sorbonne. Il se forme lors de master classes pendant lesquelles il recueille les conseils de nombreux maîtres, et étudie l'orgue avec André Isoir.
Fréquentant assidûment les ateliers de facteurs, il apprend à connaître le clavecin en profondeur, et à travers l'art de l'accord et des réglages, à en exploiter tout le potentiel sonore. Il entre très tôt en contact avec des instruments originaux comptant parmi les plus beaux, dont la fréquentation régulière lui permet de développer un idéal sonore très riche et d'apporter une contribution importante à la redécouverte des possibilités expressives du clavecin. Il nourrit sa compréhension des styles et de leurs significations possibles aujourd'hui en poursuivant des recherches approfondies à propos du temps, du son, de la rhétorique, de la chorégraphie, des gestes, des techniques de composition, d'expression et d'exécution de la musique ancienne.
Frédérick Haas est professeur de clavecin au Conservatoire Royal de Bruxelles depuis 1997. Il enseigne régulièrement en master classes : en Allemagne, Angleterre, Belgique, Roumanie ou Japon. En 2010, il était membre du jury du concours international de clavecin de Bruges. Il conserve le clavecin Henri Hemsch de 1751, ainsi qu'un fortepiano de Ferdinand Hofmann, Vienne, 1785-90.

Prix : 18€ en prévente ou 20€ sur place (hors pass)
19h15 :  visite guidée
20h : spectacle (durée 1h30)
Bibliothèque Solvay - Parc Léopold - Rue Belliard 137 - 1000 Bruxelles

Organisé par l'asbl ARTONOV: série Printemps ARTONOV au Festival BANAD


Avec le soutien d' Edificio 


Nous Contacter

405 Avenue Brugmann
1180 Brussels


Avez-vous une question ?

Please let us know your name.
Please let us know your email address.
Please write a subject for your message.
Please let us know your message.